[Accueil]  [Aperçu]  [Culture]  [Agriculture]  [Artisanat]  [Tourisme]  [Festival]  [Divers]

 

     Aux confins du Sud-est du Maroc, La province des 330 jours de soleil, celle qui abrite le Tafilalet, s'étend sur une superficie de 60 000 km2, alternant espaces immenses et arides et larges étendues de végétation, cimes enneigées de l' Atlas et confins dénudes du désert, sur un fond chargé d'évocations et d'histoire.

    Créée en 1956, la province d'Errachidia (ksar Essouk autrefois) est limitée par les provinces de Figuig à l' Est, Beni Mellal et Azilal à l'Ouest, Khenifra et Boulmane au Nord et les frontières Maroco-Algerienne, au Sud. D'après le recensement de 1994, elle abrite plus de 522 mille habitants, dont plus de 366 mille dans le monde rural.

    Le relief se répartit en trois unités morphologiques: le Haut Atlas qui traverse tout le Nord-Ouest de la province composé de montagnes d'accès difficiles culminant parfois à trois mille mètre  d'altitude, les Hmada du Guir, une série de plateaux pierreux semi -arides, qui s'ouvrant sur le Sahara, rejoignent à  l' Est une immense étendue vaste, rocheuse  et stérile : Les hauts   plateaux  Algéro- Marocains.

 

    Le climat, imprimé d'un cachet semi-désertique à forte influence continentale, alterne des températures marquées par leurs grands écarts , tant saisonnier que journalier : la moyenne annuelle est de 20co . Les précipitations moyennes annuelles sont de l'ordre de 120mm, le nombre de jours de pluies par an est très réduit : 25 jours en moyenne.

    La diversité, les contrastes qui caractérisent le relief et le climat de la province permettent au visiteur de changer de cadre, de paysage et de climat sans parcourir de grandes distances.

    De peuplement très ancien, marqué par la prédominance de deux confédérations berbères : les Ait yeffelmane (constituée des tribus des Ait Morghad  , Ait Hdiddou , Ait Iizdeg , Ait khlifa et Arab Sebbah du Ziz ) et les Ait Atta , qui demeure la masse la plus importante  et la plus compacte avec les tribus des Ait Ounegbi ,Ait yzza , Ait Alouane , Ait Ouhlim , Ait Ouallal et Ait khebbach , le Tafilalet a connu ses heures de gloire avec la fondation au 8éme siècle, quand l'ancienne ville de Sijilmassa, fut capitale commerciale et spirituelle de cette contrée, avant de devenir, à la fin du 16éme siècle, le principal relais caravanier entre l'Afrique noire, l'Europe et l'orient. Un peu à l 'image de ce lac que vient ciseler le Ziz dans ses derniers retranchements au sud -ouest de merzouga, et qui sert de repos aux flamands roses dans leur migration entre l'Europe et l'Afrique sud- saharienne.

    La pénétration Arabo-Musulmane eut lieu dès le 8éme siècle, lorsque Moussa Ibnou Noussair y entrepris son expédition historique.

    Ainsi la région, dépositaire d'épopées historiques, est connue universellement pour ses énormes potentialités touristiques et ses manifestations traditionnelles et culturelles à caractère unique.

 

 

  

 [Accueil]  [Aperçu]  [Culture]  [Agriculture]  [Artisanat]  [Tourisme]  [Festival]  [Divers]